L’été est votre saison préférée ? Pas étonnant : comme beaucoup de Belges, vous aimez profiter au maximum des activités de plein air, avec en bonne place bien sûr... le traditionnel barbecue ! En famille ou entre amis, il est toujours synonyme de détente, de convivialité et de « bien manger ».

Mais sachez que vous n’êtes pas les seuls à apprécier les chaudes températures de l’été. Les bactéries aussi adorent ça, et en profitent parfois pour s’inviter à votre barbecue et proliférer dans vos aliments si vous n’êtes pas vigilants !

Alors, pour ne pas gâcher votre plaisir - et celui de vos invités - autant acquérir certains réflexes qui feront de vous un véritable chef du barbecue.

Invitez vos amis, pas les bactéries !

A température ambiante, les bactéries se multiplient par 2 toutes les 20 minutes. Eh oui, le respect de la chaîne du froid n’est pas un luxe ! Évitez cette prolifération en conservant vos aliments entre 4°C et 7°C, surtout vos viandes et poissons !

Les courses, c’est parfois long… même pour les plus organisés d’entre nous ! Repoussez les achats de viandes fraîches, poissons et produits hachés à la fin de vos courses. Comme on fait rarement des barbecues par grand froid et que votre voiture peut vite se transformer en four, prévoyez un frigobox ou un sac isotherme, surtout si le trajet est long. De retour chez vous, n’oubliez pas : illico au frigo.

Vous aimez les barbecues ? Nous aussi.

Marinades, préparations, ustensiles, … : travaillez comme un chef !

Les viandes et poissons crus sont parfois indissociables de bactéries indésirables. Inoffensives lorsqu’elles sont peu nombreuses, ces bactéries se reproduisent rapidement et représentent un réel danger si les principes d’hygiène ne sont pas systématiquement respectés lors de la préparation.

  • Comme les pros, faites mariner vos préparations au réfrigérateur, jamais en dehors. Et si vous comptez utiliser un peu de marinade comme sauce par la suite, gardez dès le début une portion à part avant d'y ajouter la viande, la volaille ou les fruits de mer crus. Car c’est important : on ne mélange pas les produits crus avec le reste.
  • Conservez les viandes (et poissons) au réfrigérateur jusqu’au moment de leur cuisson. Et si vous devez transporter des aliments jusque chez des amis qui organisent un barbecue, conservez-les au frais s'ils sortent du frigo. Ainsi, produit très frais garanti !
  • Attention aux contaminations croisées : les viandes et autres poissons sont sujets au développement bactérien. Lorsque ces ingrédients crus entrent en contact avec de la nourriture prête à être servie, les bactéries éventuellement présentes peuvent passer sur ces aliments. Pour éviter cela, séparez toujours la viande crue des plats préparés. Utilisez aussi une planche et un couteau distincts pour la découpe de chaque type d’aliment : viande crue, légumes et accompagnements. Pour la même raison, évitez aussi de servir des aliments cuits sur des assiettes qui ont accueilli de la viande crue.
  • Et, bien sûr, mais il n’est jamais inutile de le rappeler : ne manipulez pas les aliments si vous êtes porteur de microbes. Pensez à vos invités…

Faites rimer cuisson avec santé

  • Avant utilisation, lavez soigneusement la grille du barbecue et passez-la à la flamme quelques minutes. Le barbecue doit aussi être bien entretenu et lavé (les restes de graisse et de viande brulée sont indésirables !). Les éléments carbonisés présents sur la grille contiennent des HAP, "hydrocarbures aromatiques polycycliques", des substances nocives pour votre santé.
  • Attendez que le lit de braises soit blanc avant de commencer la cuisson. Évitez à tout prix la formation de flammes car leur contact direct avec les aliments entraîne la formation de substances nocives. Les graisses qui tombent sur les braises sont donc à éviter.
  • Faites cuire à cœur les produits sensibles tels que les saucisses, le poisson, le poulet, la dinde et les viandes de porc et de veau. Et, attention : un aspect cuit de l’extérieur ne signifie pas nécessairement que l’aliment soit bien cuit à l’intérieur !
  • La viande brûlée, vous trouvez ça bon ? Et bien, c’est très mauvais pour la santé ! Une flamme en contact avec la viande entraîne sur celle-ci la formation de substances toxiques pour votre corps (des « HAP »). Et lorsqu’on sait que le Belge est un grand fan des barbecues en été… mieux vaut prévenir que guérir et mettre à contribution le meilleur cuistot de la famille !
  • Ne laissez jamais vos viandes cuites à reposer dans la "zone de danger", la zone du « ni chaud ni froid » (entre 5°C et 60°C) plus de deux heures, ou même une heure si la température extérieure est supérieure à 30°C. La chaleur accélère la prolifération des bactéries.

Des accompagnements tout en fraîcheur !

  • Les accompagnements (salades, pommes de terre froides, pâtes froides, etc.) peuvent être préparés à l’avance, mais resteront dans le frigo jusqu’au service. Idem pour les desserts faits maison ou les desserts prêts à la consommation, qui doivent être conservés au frais. Ne les sortez du frigo qu’à la fin du repas.
  • Veillez aussi à bien laver à l’eau les crudités pour vos salades et les fruits de vos desserts !

Nous prenons à cœur notre rôle de prévention, pour que vous restiez en bonne santé. Maintenant, c’est à vous de jouer !

Vous voulez connaître le menu du jour ? Nous aussi.
Vous voulez connaître le menu du jour ? Nous aussi.
L’heure de la rentrée a sonné et c’est le retour des cartables, des cahiers et… des repas pris à l’école.
Plus d'infos
Vous aimez les camps de vacances ? Nous aussi.
Vous aimez les camps de vacances ? Nous aussi.
L’été est là, et le retour des fameux camps de vacances ! Mais bon, avouons-le, sans être surprotecteur, sommes-nous toujours
Plus d'infos
Vous traquez les alleregènes ? Nous aussi.
Vous traquez les allergènes ? Nous aussi.
Nous le constatons tous : le nombre d’allergies alimentaires augmente.Même si les causes de cette augmentation ne sont pas distinctement
Plus d'infos
Vous préservez vos compagnons de la rage ? Nous aussi.
Vous préservez vos compagnons de la rage ? Nous aussi.
La rage. Même si le vaccin existe, même si elle a été éradiquée de notre territoire, elle n’en reste pas
Plus d'infos
Tweet
Share
Pin
Share